“L’évolution avait été intérieure, invisible : « Et tout d’un coup, il y a deux ans, je me suis mise à dessiner. Je dessinais dans de grands carnets des hommes, incroyablement vivants ». On penserait à Jérôme Bosch, à James Ensor. On évoquerait des figures de la folie ou de l’étrangeté, mais, toujours, de l’humanité.”

Monique Sicard, Une leçon d’Orient, 2012 (extrait)